AERATION (ventilation manuelle) 

Ou bien savoir ouvrir les fenêtres

L’aération ou ventilation par ouverture des fenêtres n’est plus suffisante dans les  constructions actuelles, mais reste nécessaire chaque jour, lors d’augmentation des  sources de pollution (entretien, cuisson,..), afin de compléter la ventilation mécanique du  logement. 

L’aération permet de changer l’air global d’une pièce à un moment donné, dans un temps  donné. 

Le taux de renouvellement de l’air dépend de différents facteurs : 
  • De la température extérieure : Plus la différence de température entre l’intérieur et  l’extérieur est importante, plus le mouvement d’air est rapide et moins il faut aérer  longtemps 
  • Du mode d’ouverture des fenêtres : entrebâillement ou oscillo-battant, ouverture  totale, ventilation transversale (courant d’air), et ventilation transversale avec  entrebâillement.  

POUR UN RENOUVELLEMENT D’AIR COMPLET 

  • Si l’ensemble des fenêtres est ouvert (à la française) entièrement le temps d’ouverture  nécessaire est de :
    •  L’hiver : 6 minutes 
    • Le printemps et l’automne : 10 à 15 minutes
    • L’été : 25 à 30 minutes 
  • Si on bascule une fenêtre (mise en oscillo-battant), le temps d’ouverture nécessaire est  de : 
    • L’hiver : 30 à 75 minutes 
    • Le printemps et l’automne : 1 à 3 heures 
    • L’été : 3 à 6 h 
  • Si on bascule une fenêtre (mise en oscillo-battant), que l’on ouvre la porte de la classe,  et que l’on fait la même chose dans la pièce en face, le temps d’ouverture nécessaire  est de : 
    • L’hiver : 10 minutes
    • Le printemps et l’automne : 10 à 15 minutes
    • L’été : 25 à 30 minutes 

RYTHME D’AERATION 

Adapter le(s) rythme(s) d’ouverture des fenêtre en fonction de vos activités. 
  • Dans une chambre préférer le matin au réveil, après avoir ouvert le lit. Plusieurs fois  par jours si la chambre est occupée dans la journée.
  • Pour une pièce de séjour, aérez-la avant de l’occuper ou le soir pour que l’air se  réchauffe durant la nuit.
  • Si la salle de bain à une fenêtre, aérer après les douches, cela diminuer l’humidité et  évacuera les polluants contenus dans les produits d’hygiène. 
  • La cuisine, lors de la préparation des repas, surtout si vous n’avez pas de hotte à  extraction. 
  • Pendant et après le passage de l’aspirateur, l’entretien du logement ou une séance de  bricolage ,… 
  • Rappeler vous que lors du séchage dune lessive, plusieurs litres d’eau s'évaporent et il  faut donc évacuer cet excès d’humidité. 

A NE PAS OUBLIER 

  • En hiver, il faut concilier une bonne aération de la maison et une perte limitée de  chaleur pour cela il faudra éteindre les radiateurs ou les convecteurs situés sous les  fenêtres. 
  • Pour les allergiques aux pollens et/ou aux moisissures, pensez à regarder le bulletin pollinique pour  connaitre les moments où il faut limiter les temps d’aération, le matin avant 10h ou en  fin d’après midi

Si un logement ne comprend aucun système de ventilation, il est aéré en ouvrant les fenêtres  ou les portes, et par les défauts d'étanchéité du bâtiment. Ce mode d'aération fut courant,  mais à partir de 1969, il a été interdit par la réglementation dans les logements neufs. Un tel mode d'aération ne permet pas de contrôler le débit d'air renouvelé, donc la qualité  de l'air. Il génère un inconfort à cause des courants d'air froid en hiver et les utilisateurs ont  tendance à maintenir les fenêtres fermées ce qui peut nuire à la qualité de l'air.